Regarder A Quoi Quatre Soeurs Ressemblent Aujourd’hui, Après Qu’elles Se Sont Prises En Photo Chaque Année Pendant 40 Ans !

Publié le 03/24/2020
Publicité

Je suis de ceux qui pensent qu’avoir une sœur nous donnes la chance d’avoir une meilleure amie avec nous pour toujours. Les sœurs ont un lien spécial, un lien que personne d’autre peut comprendre, et qui ne ressemble à aucun autre. Ces quatre sœurs ont illustré leur lien et évolution dans la vie en prenant une merveilleuse série de photos sur quatre décennies. Et si nous regardons leur parcours au fil ?

La Première Photo

À l’été de 1975, Nicholas Nixon a rendu visite à la famille de sa femme. Nicolas a présenté l’idée aux quatre sœurs, et c’est à ce moment-là, que la première photo a été prise. Heather, Mimi, Laurie et BeBe se sont toutes réunies pour poser devant la caméra. Après la première photo, les sœurs ont continué à poser dans cet ordre précis, chaque année pendant 4 décennies. 

La Première Photo

Un An Plus Tard À Hartford

Un an plus tard, en 1976, par une belle journée d’été, on voit les 4 sœurs poser pour une photo à Hartford, toujours dans le même ordre. Les sœurs portent toutes de très belles robes d’été légères, face à l’objectif.

Un An Plus Tard À Hartford

sc name=”bottom-ad”]

1977 À Cambridge

On retrouve les 4 sœurs, un an plus tard en 1977 à Cambridge Massachusetts, un peu plus âgées que l’année précédente, toujours dans le même ordre, vêtues d’un style un peu plus moderne et dynamique.

1977 À Cambridge

Un Air Sérieux en 1978

Une autre année s’est écoulée et les 4 sœurs posent dans le même ordre à Harwich Port, Massachusetts avec un air un peu plus sérieux. Cette photo offre un gros plan, ce qui nous permet de mieux voir leurs beaux visages.

Un Air Sérieux en 1978

1979, L’âge De L’indépendance

Un an plus tard, nous retrouvons les 4 sœurs à Marblehead, Massachusetts. Leur choix de tenues semble plus personnel. Elles ont atteint l’âge où elles se ressemblent toujours, mais sont pourtant si différentes. Elles ont l’air plus matures et plus indépendantes. 

1979, L’âge De L’indépendance

Un Lien Unique

En 1980 À East Greenwich, Rhode Island, nous témoignons un lien exceptionnel partagé par les sœurs. On voit un vrai lien solide, elles sont proches et inséparables. On devine dans leur regard qu’elles sont des filles déterminées qui veulent profiter de la vie.

Un Lien Unique

La Confiance À Cincinnati

La photo suivante, en 1981, À Cincinnati, est également prise en été. Nous voyons les sœurs en toute confiance. Cette fois, elles sont assises, mais le regard dans leurs yeux montre la férocité et la détermination. 

La Confiance À Cincinnati

Un Hiver À Ipswich

En 1982, nous voyons les sœurs à Ipswich, Massachusetts. Cette fois, la photo a été prise en hiver. On peut toujours voir la confiance et la détermination dans leurs yeux. Cette photo raconte également l’histoire d’une vie qui se poursuit par tous les temps, sous le soleil ou en plein vent. 

Un Hiver À Ipswich

La Confiance Continue À Allston, Massachusetts

Un an plus tard, en 1983, on retrouve la férocité des filles sur une photo prise durant l’été. Nous pouvons voir que, image après image, ce regard plein de confiance dans leurs yeux reste présent. Le rayon de soleil et les ombres sur leurs magnifiques visages leur donnent une impression mystérieuse.

La Confiance Continue À Allston, Massachusetts

1984 À Truro, Massachusetts

Une année de plus qui passe, et cette fois la photo est prise par une journée venteuse à la plage. Nous continuons de voir le lien fort entre les filles, elles continuent d’être proches les unes des autres. Elles apparaissent de plus en plus adultes.

1984 À Truro, Massachusetts

1985 À Allston, Massachusetts

Chaque fille à l’air si unique et spéciale, mais en même temps, elles se ressemblent tellement. Elles ont toutes une forte expression de détermination. Nous pouvons voir à quel point elles sont motivées dans leur vie.

1985 À Allston, Massachusetts

1986 À Cambridge, Massachusetts

Image après image, nous sommes surpris et étonnés par le regard franc, plein de persévérance dans les yeux des sœurs. Elles continuent d’avoir un look mystérieux qui ne fait que nous demandons ce qui les rend si fortes et déterminées.

1986 À Cambridge, Massachusetts

Le Regard Intense Continue À Chatham, Massachusetts

En 1987, nous voyons comment les sœurs aînées commencent à mûrir et à prendre quelques rides. Mais cela n’arrête pas le regard intense dans leurs yeux qui nous fait demander quel genre de personnes elles deviennent.

Le Regard Intense Continue À Chatham, Massachusetts

Le Sourire Aux Lèvres

En 1988, nous trouvons les filles à Wellesley, Massachusetts, enfin avec le sourire aux lèvres. Nous ne pouvons pas cesser de nous demander ce qui aurait pu leur donner une apparence plus heureuse. Serait-ce le fait que c’était une belle journée, ou étaient-elles simplement heureuses d’être réunies ?

Le Sourire Aux Lèvres

Des visages doux À Cambridge, Massachusetts

En 1989, nous voyons une pose complètement différente de toutes les autres images. Nous pouvons voir que 2 sœurs se tiennent devant les autres, alors que les deux autres sœurs se cachent derrière elles. Les deux sœurs les plus timides sont mises en avant, ce qui nous permet de voir leurs visages doux et entraînants.

Des visages doux À Cambridge, Massachusetts

 

Les Sœurs Sont-Elles Heureuses?

En 1990, nous retrouvons les sœurs à Woodstock, au Vermont, à l’automne. Leurs regards mystérieux et profonds nous poussent à nous demander à quoi ressemble leur vie et si elles sont vraiment heureuses et aussi proches les unes des autres.

  

Les Sœurs Sont-Elles Heureuses?

1991 À Watertown, Massachusetts

Les années passent et les photos continuent à être des gros plans qui nous permettent de voir toutes les émotions et les sentiments sur le visage des sœurs. Nous continuons à nous demander si elles sont satisfaites de leur vie et pourquoi elles ne sourient pas sur les photos.

1991 À Watertown, Massachusetts

1992, Le Look Naturel À Concord, Massachusetts

Les sœurs ressemblent plus à des femmes maintenant, mais la tradition annuelle est toujours vivante. Les sœurs ont l’air plus à l’aise et plus naturelles et leur bonheur est maintenant clairement visible. Nous pouvons voir que l’une des sœurs est enceinte et cela pourrait être la raison de leurs visages souriants.

1992, Le Look Naturel À Concord, Massachusetts

Les Sœurs Sont Plus Matures

Un an plus tard, en 1993, une autre photo a été prise, mais le lieu n’a pas été indiqué. On voit que les sœurs sont toujours proches, même si les années passent et qu’elles deviennent des individuelles différentes, plus matures.

Les Sœurs Sont Plus Matures

1994, Un selfie À Grantham

Contrairement à toutes les autres photos, cette photo n’est pas prise par Nixon, mais est un selfie pris par les sœurs elles-mêmes. Cette photo nous permet de voir tous les détails sur leurs visages et un regard doux dans leurs yeux.

1994, Un selfie À Grantham

Une Photo Heureuse À Marblehead, Massachusetts

En 1995, nous pouvons clairement voir que c’est la photo la plus heureuse prise jusqu’à présent. Nous pouvons voir à quel point elles sont proches et unis, par la façon dont elles se prennent dans leurs bras et par la façon dont elles sourient.

Une Photo Heureuse À Marblehead, Massachusetts

1996 À Lexington, Massachusetts

Cette fois-ci, en 1996, nous pouvons voir des différentes expressions de visage sur tous les visages des sœurs. Nous pouvons voir qu’elles vivent toutes des choses différentes et vivent des vies différentes. Néanmoins, elles poursuivent toujours la tradition annuelle et se réunissent chaque année pour prendre une photo toutes ensemble.

1996 À Lexington, Massachusetts

1997 À Wellesley Hills, Massachusetts

Au fil des ans, nous voyons comment les sœurs mûrissent et grandissent, et comment la vie est remplie de hauts et de bas. Il y a beaucoup de moments heureux, mais cela ne signifie pas que les sœurs ne traversent pas des moments difficiles. Nous pouvons de nouveau voir que les sœurs continuent d’être proches et de se soucier les unes des autres.

1997 À Wellesley Hills, Massachusetts

Les Sœurs Sont Détendues

En 1998, à Falmouth, Massachusetts, nous pouvons voir que les sœurs se tiennent par les épaules et ont l’air un peu moins tendues et plus relaxes. Même si elles ne sourient pas sur la photo, elles ont l’air heureuses et paisibles.

Les Sœurs Sont Détendues

Des Visages Doux En 1999

En 1999, nous pouvons de nouveau voir les visages des filles de près. Nous pouvons voir comment elles ont l’air un peu plus fatigués et sont plus âgés que précédemment. Malgré cela, elles ont toujours des visages très beaux et doux. 

Des Visages Doux En 1999

Un Lien Fort En 2000

Les sœurs ont un lien exceptionnel entre elles, et on le voit clairement par la façon dont elles se tiennent sur cette photo, elles se manifestent clairement beaucoup d’amour. Cette image nous fait vraiment croire au lien fort qu’elles ont.

Un Lien Fort En 2000

2001 Dans Un Endroit Tranquille

En 2001, nous voyons les sœurs poser côte à côte. Elles semblent toutes très calmes et détendues. Même si nous ne savons pas où cette photo a été prise, on imagine un endroit tranquille, au printemps ou au début de l’été.

2001 Dans Un Endroit Tranquille

2002 À Marblehead, Massachusetts

Encore une fois, nous pouvons voir le lien fort des sœurs par la façon dont elles se tiennent. Elles ont l’air très fortes et unies. Nous pouvons voir que cette photo a été prise un jour d’été, car les sœurs portent des vêtements légers avec des jolis motifs.

2002 À Marblehead, Massachusetts

2003 Avec Des Regards Sérieux

Un an plus tard, en 2003, nous retrouvons les 4 sœurs, posant par une journée venteuse avec des regards sérieux sur leurs visages. Sans vraiment savoir ce qu’elles vivent et les épreuves qu’elles traversent, nous pouvons imaginer, année après année, ce qu’elles ressentent, par leurs expressions faciales et leurs regards.

2003 Avec Des Regards Sérieux

2004 À Cataumet, Massachusetts

Nous pouvons voir que cette année, les sœurs sont représentées très différemment, avec des nouvelles coupes de cheveux et un style de vêtements différent. Nous pouvons voir comment elles deviennent des individus très uniques, qui se soutiennent toujours et seront là les unes pour les autres.

2004 À Cataumet, Massachusetts

2005 À Cataumet, Massachusetts

Cette année encore, nous pouvons voir les sœurs se tenir par les épaules. Nous pouvons voir à quel point elles se soucient les unes des autres et comment leur relation est beaucoup plus que d’être uniquement liée par le sang.

2005 À Cataumet, Massachusetts

2006 À Wellesley, Massachusetts

Il est intéressant de voir que même si les sœurs partagent un lien si fort, elles sont toujours très différentes les unes des autres. Alors que trois sœurs ont un regard très sérieux et concentré, on peut voir que la quatrième sœur de droite vit dans son propre monde.

2006 À Wellesley, Massachusetts

Les Soeurs Vieillissent

En 2007, nous pouvons voir que les rides commencent à apparaître sur tous les visages des sœurs. Après avoir suivi la vie des sœurs pendant 33 ans, nous nous demandons toujours où elles en sont dans leur vie et ce qu’elles ont atteint.

Les Soeurs Vieillissent

Un Lien Fraternel

Une autre année passe et les 4 sœurs décident de se réunir à Dallas, au Texas. Nous pouvons maintenant voir clairement à quel point les personnalités des sœurs sont différentes. Nous pouvons le voir par le regard dans leurs yeux et par leurs postures. Même si les sœurs sont si différentes, elles auront toujours un lien fraternel fort entre elles.

 

Un Lien Fraternel

Bebe Est L’épouse De Nixon

En 2009, nous découvrons enfin que Bebe est l’épouse de Nixon. C’est elle qui s’assure que les 4 sœurs se réuniront chaque année pour une nouvelle photo, et est donc responsable de leur lien unique et fort.

Bebe Est L’épouse De Nixon

Le Lien Fort En 2010

Nous nous retrouvons en 2010 et les quatre sœurs sont maintenant dans leur âge avancé. Nous pouvons voir leur amour l’une pour l’autre encore plus qu’avant. Nous pouvons voir à quel point elles se soucient les unes des autres.

Le Lien Fort En 2010

Le Lien Fort Est Toujours Là

En 2011, nous pouvons voir que les sœurs continuent de vieillir, mais elles ont toujours de très beaux visages. Nous n’apprenons pas beaucoup de nouvelles informations sur les femmes, mais savons pertinemment que leur lien est toujours très fort.

Le Lien Fort Est Toujours Là

Le Message De Nixon en 2012

Lorsque nous approchons de la fin de la série des sœurs Brown, Nicholas Nixon qui a pris leurs photos, année après année, a un message spécial pour elles. Il nous raconte combien il était amoureux de sa femme, Bebe, et combien il respectait et aimait ses sœurs, Mimi, Laurie et Heather. Ses photographies sont la preuve de son admiration pour ces sœurs uniques.

 

Le Message De Nixon En 2012

2013, Une exposition À New York

La série de photos des sœurs Brown, est l’une des plus particulières de notre temps, car les photos prises par Nicholas Nixon s’étalent sur une très longue période, de quatre décennies. Cette collection d’images est une trouvaille très rare et n’a été vendue aux enchères que deux fois. le musée d’art moderne de New York a organisé une exposition de la série complète de photos prises par Nicholas Nixon.

2013, Une exposition À New York

2014, L’intégralité Des Clichés

La première fois que Nicholas Nixon a pris une photo de sa femme, Bebe, avec ses sœurs, était en 1975. Lorsque cette photo a été prise, les sœurs étaient encore jeunes et avaient toute leur vie devant elles. Après cela, les sœurs se sont réunies chaque année pour prendre une nouvelle photo. Cela s’est fait sur une période de 40 ans. Ce concept nous a permis de voir comment les sœurs ont grandi et vieilli d’une manière spéciale et émouvante. Après 40 ans, nous avons maintenant la collection complète des photographies. Quinze institutions et dix collectionneurs privés possèdent l’intégralité des clichés.

2014, L’intégralité Des Clichés

Lieu inconnu, 2015

40 ans se sont écoulés depuis que l’artiste a commencé cette série, qui continue d’être l’une des œuvres les plus importantes de la photographie contemporaine. Il s’agit ici de la 41ème photographie annuelle des sœurs, qui nous prouve aussi à quel point toute la famille est dévouée à cette série de portraits. Nous ne pouvons que constater à quel point les sœurs Brown ont vieilli au cours de toutes ces années ; pourtant elles ont toujours l’air super fortes et complices.

Lieu Inconnu, 2015

Lieu Inconnu, 2015

Lieu inconnu, 2016

Le sourire sur le visage de deux des quatre sœurs raconte une histoire et le regard sérieux sur le visage des deux autres sœurs raconte une autre histoire. Ce qui est plus important qu’autre chose ici, c’est qu’elles sont arrivées jusqu’ici, 42 ans après la première photo, et maintiennent la tradition annuelle vivante.

Lieu Inconnu, 2016

Lieu Inconnu, 2016

Truro, Massachusetts 2017

Au moment où cette dernière photographie des sœurs Brown a été prise, toutes les sœurs avaient le même regard confiant, celui qu’elles avaient eu en 1975 lors du premier cliché. Comme un rappel ! Au moment où cette photographie a été prise, les quatre sœurs étaient respectivement âgées de 56, 64, 66 et 68 ans.

Truro, Massachusetts 2017

Truro, Massachusetts 2017

L’art et la mortalité

Autrefois la peau si souple et le regard si brûlant, ces quatre belles femmes deviennent d’année en année plus fatiguées, peut-être plus sages, certainement plus proches de la fin de leur vie. Une partie de la puissance de la série, qui a fait le tour du monde, est qu’elle force un décompte. Celui du temps qui passe. Le même processus nous arrive à tous.

L’art Et La Mortalité

L’art Et La Mortalité

Nixon, le photographe de la Vie dans toute son étendue

Au fil des ans, Nixon a passé des mois et souvent des années à travailler sur des projets qui l’ont emmené à voyager dans le monde et dans les recoins les plus intimes de la vie des autres. Il a photographié la vie de la rue, sous le porche, dans les campagnes du Sud, les élèves des écoles de Boston aussi bien que les personnes atteintes du Sida. Ces projets de recherche emplis d’une compassion profonde ont été complétés par des paysages urbains d’une objectivité stimulante.

Nixon, Le Photographe De La Vie Dans Toute Son Étendue

Nixon, Le Photographe De La Vie Dans Toute Son Étendue

La série de photos de rues

Ce portrait représente une jeune fille, debout devant une porte. On peut également y voir en arrière plan un garçon, qui ressemble à son frère, à moitié obscurci, à travers le panneau transparent de la porte. Consciente d’être l’objet principal de la photo, la jeune fille a l’air heureuse. Son sourire est chaleureux. Le frère à l’intérieur de la maison regarde dehors moins consciemment de ce qui s’y passe.

La Série Des Photos De Rues

La Série Des Photos De Rues

La série de photos sur les malades du Sida

L’homme sur cette photo, émacié, alité et enlacé par ses parents, s’appelle Bob Sappenfield. Il était conseiller en politique publique et candidat au doctorat à la Kennedy School of Government de Harvard quand, au début de l’année 1987, il a été diagnostiqué séropositif. Bob Sappenfield a alors quitté son emploi et, même si sa santé déclinait, il a consacré le temps qui lui restait à éduquer les autres sur cette maladie qu’il appelait « le grand voleur ». Ses parents – Ginny, une infirmière, et Robert, un médecin – ont fait le voyage jusqu’à la Nouvelle-Orléans pour s’occuper de lui l’été de l’année suivante.

La Série De Photos Sur Les Malades Du Sida

La Série De Photos Sur Les Malades Du Sida

Avant/Après – ces familles prennent la même photo à 20 ans d’écart

Découvrons maintenant une autre série de photos impressionnante retraçant le parcours de plusieurs familles de banlieues américaines sur les 20 dernières années. En effet, au cours des 20 dernières années, la photograhe Beth Yarnelle Edwards a documenté la vie de ces familles de banlieue dans le but de capturer en images comment leur idéal de vie avait changé au fil du temps. Le projet Suburban Dreams de Beth Edwards est né en 1997 de la désillusion de Beth face à sa propre vie en banlieue. « Je me sentais isolée et piégée, mais j’ai réalisé que les gens autour de moi aimaient vraiment être là », confie-t-elle au TIME.

Avant Après – Ces Familles Prennent La Même Photo À 20 Ans D’écart

Avant Après – Ces Familles Prennent La Même Photo À 20 Ans D’écart

Le projet Suburban Dreams de Beth Edwards

Beth Edwards a commencé le projet en photographiant son réseau d’amis et de connaissances près de chez elle à San Carlos, en Californie. Elle a longuement interviewé ses sujets pour recréer au mieux les scénarios de leur vie familiale à l’occasion des photos. « Il est vraiment important pour moi que les images soient authentiques par rapport à ce qui se passe à la maison », dit-elle. Beth Edwards a collaboré à 100% avec ses sujets pour déterminer la meilleure approche, puis a fait en sorte que les scènes de ses clichés émergent naturellement.

Le Projet Suburban Dreams De Beth Edwards

Le Projet Suburban Dreams De Beth Edwards

Une population bénie

En 2016, Beth Edwards a relancé le projet, revisitant plusieurs de ses sujets originaux. Depuis la création de l’œuvre originale, elle a divorcé de son mari et a déménagé à San Francisco avant de se remarier en 2014 et de retourner vivre en banlieue. Au cours de cette période, le marché du logement dans la Silicon Valley a explosé et beaucoup de ses sujets d’origine avaient dû quitter le voisinage. En regardant la vie de ceux qui ont pu rester, Beth Edwards a été surprise de voir à quel point leur vie avait peu changé. « Cette population est en quelque sorte bénie », a-t-elle dit. « Ce n’est pas ainsi que vit la population dans son ensemble. ». Découvrez ci-dessous certains des clichés de Beth Edwards ainsi que les commentaires des protagonistes sur la façon dont leur vie a changé au cours des deux dernières décennies.

Une Population Bénie

Une Population Bénie

Niki, Rita, et Lucia en 2000

« Mes sœurs et moi avons grandi avec des parents qui donnaient la priorité à la famille et qui veillaient à ce que nous maintenions de bonnes relations les unes avec les autres. Nous avons eu comme modèle notre mère qui avait une relation étroite avec ses sœurs, et nous nous en sommes inspirées. Notre mère disait : « Tu peux me haïr, mais tu ne peux pas haïr tes sœurs. Vous aurez besoin les unes des autres. Chaque sœur deviendra votre meilleure amie un jour. » Et c’est vrai ! je pense que nous faisons un bon travail en partageant nos forces pour nous soutenir les unes les autres. »

Niki, Rita, Et Lucia En 2000

Niki, Rita, Et Lucia En 2000

Niki, Rita, et Lucia en 2017

« Nos parents vivent toujours dans la maison où ils se sont mariés en 1975. Ils l’ont remodelé plusieurs fois, d’un petit bungalow à une maison plus grande mais simple pour s’adapter plus confortablement à notre famille de cinq personnes. Même après la rénovation faite pour que nous ayons chacune notre propre chambre, nous avons quand même choisi de dormir dans la même chambre ensemble au moins pendant les premières années. Et le dîner était comme un acte sacré. Chaque soir, nous nous asseyions en famille, dans un repas 99% du temps préparé à partir de rien par notre mère qui travaillait, et souvent avec des produits que notre père cultivait dans le jardin. C’était à l’heure du dîner que nous parlions d’école ou de travail, que nous nous plaignions, que nous riions, que nous pleurions, que nous partagions des conseils et que nous nous disputions. » – Lucia

Niki, Rita, Et Lucia En 2017

Niki, Rita, Et Lucia En 2017

Erin en 1997

« Sur la première photo, j’avais une vie classique pour l’époque. Tout tournait autour des amis et de l’école. Maintenant, ma vie est tout à fait différente et tourne autour de mes enfants. Avoir deux enfants de moins de deux ans prend le relais dans le bon sens. Nos vies tournent vraiment autour de la nourriture et de l’alimentation. Les enfants, Joe et moi aimons manger, et nous sommes tous bons dans ce domaine. »

Erin En 1997

Erin En 1997

Erin en 2017

« Je passe mes week-end à faire le marché et chez Costco, puis barbecue ou à la cuisine pour préparer de grands dîners, ou bien aller manger dans nos restaurants chinois ou vietnamiens préférés. Et de la musique ! Je pense que tout ce qui s’est passé m’est arrivé pour une bonne raison. Peut-être juste que je ne me suis pas contentée de petites choses. Il faut toujours voir grand. » Erin

Erin En 2017

Erin En 2017

Antonette, James et Danielle en 2002

« Sur la photo de 2002, nous étions des parents pour la première fois qui venaient d’acheter une maison dans les Hayward Hills. Nous étions un couple jeune et travailleur avec des rêves plein la tête. Nous voulions donner à notre fille, Danielle, la meilleure vie possible. Avant la deuxième photo, nous avons eu un fils, Darien, qui a maintenant quatorze ans. Danielle est maintenant une étudiante de première année à l’université. Elle a très bien réussi au lycée et a été acceptée dans de nombreuses universités prestigieuses. Nous avons fait quelques améliorations dans la maison. J’ai perdu ma mère et James a perdu son père. ». – Antonette

Antonette, James Et Danilelle En 2002

Antonette, James Et Danielle En 2002

Antonette, James, Danielle et Darien en 2017

« J’ai grandi à Oakland, et James a grandi à Richmond, en Californie. Nous vivions tous les deux dans le centre-ville dans la communauté des ouvriers dans une modeste maison familiale. Nous vivons maintenant dans une maison plus grande dans une communauté de banlieue de classe moyenne. C’est un quartier plus riche que ceux dans lequel nous avons grandi. Comme nous, nos enfants n’ont connu qu’une seule maison depuis leur naissance. Le temps passe vite, vous devez donc profiter de vos enfants à chaque étape de leur vie. De plus, passez plus de temps avec vos parents vieillissants, car ils peuvent ne pas être avec vous pendant beaucoup plus longtemps. »  Antonette

Antonette, James, Danielle Et Darien En 2017

Antonette, James, Danielle Et Darien En 2017

Lilah en 2004

« Décider que je voulais devenir une ballerine professionnelle est probablement le plus grand changement dans ma vie depuis cette première photo. De plus, le divorce de mes parents est quelque chose que je n’ai certainement pas vu venir en 2004 et qui a radicalement changé ma vie. Pour ce qui est des plus petites choses, mes amis ont changé, j’ai mon permis de conduire et je peux, en quelque sorte, parler espagnol ! » – Lilah

Lilah En 2004

Lilah En 2004

Lilah en 2016

« Un an après cette deuxième photo, je rentre en terminale au lycée. C’est ma première année dans une école en ligne, parce que mon horaire de ballet ne me laisse pas le temps de fréquenter une école physique. Je fais du ballet de 8h du matin à 16h l’après-midi. J’ai beaucoup de devoirs. Je passe très peu de temps à Brisbane, où vit ma mère et où les deux photos ont été prises, parce que mes parents sont divorcés et mon père vit à San Francisco, et aussi parce que le San Francisco Ballet est situé à San Francisco, et parce que tous mes amis vivent à San Francisco. Ma vie est folle, je suis très occupée et parfois submergée, mais ma vie est aussi très excitante. » – Lilah

Lilah En 2016

Lilah En 2016

Lisette en 2002

« La première photo a été prise il y a presque quinze ans. Mes enfants avaient six et neuf ans. J’étais une mère célibataire, veuve à trente ans. Aujourd’hui, je vis dans la même maison à San Carlos avec mes enfants qui ont désormais 21 et 24 ans, et deux chiens. » –  Lisette

Lisette En 2002

Lisette En 2002

Lisette en 2017

J’ai fait carrière dans l’art et l’enseignement, et ma carrière a prospéré après que je sois retournée à l’université pour faire une maîtrise. J’ai travaillé avec une grande variété de personnes, y compris des personnes âgées, des enfants atteints de cancer, des personnes autistes et des jeunes dans une institution pour mineurs. Aujourd’hui, je fais aussi de la plongée sous-marine. Il y a quinze ans, j’aurais alors aimé savoir que j’étais capable de prendre soin de moi et me sentir moins anxieuse pour mon avenir. Lisette

Lisette En 2017

Lisette En 2017

Marg, Rachel, et John en 2000

« L’année 2000 a été une année très mouvementée pour chacun de nous. John travaillait de longues heures dans une start-up de la Silicon Valley, Marg travaillait comme assistante d’enseignement à l’école primaire et Rachel était une adolescente active impliquée dans de nombreux sports, activités parascolaires et qui s’était fait un large réseau de proches et d’amis. » –  John et Marg

Marg, Rachel, Et John En 2000

Marg, Rachel, Et John En 2000

Marg et John en 2017

« Nous vivons dans la même maison aujourd’hui à San Carlos, en Californie. Entre la première et la deuxième photo, nos deux enfants ont déménagé pour habiter seuls et notre aînée, Sara, s’est mariée. John a pris sa retraite, et nous avons tous les deux dû faire face à d’importantes « aventures médicales », que nous avons heureusement surmontées. Nous avons fait d’importants travaux de rénovation de notre maison et continuons à l’améliorer. » – John et Marg

Marg Et John En 2017

Marg Et John En 2017

Kyle en 1997

« En 1997, ma vie était légère et amusante et je me sentais libre, vivant chaque instant le moment présent. Maintenant, ma vie est bien plus structurée. J’ai obtenu mon diplôme universitaire et je travaille en tant qu’ingénieur informatique pendant que j’essaie de faire décoller ma propre startup, sur laquelle je travaille depuis un peu plus d’un an. » –  Kyle

Kyle En 1997

Kyle En 1997

Kyle en 2016

« En plus de ma startup, mes objectifs dans la vie sont de parcourir le monde avec mon appareil photo et de devenir propriétaire. Je vis actuellement avec mes parents à Hillsborough, où j’ai grandi. Et si je pouvais remonter le temps, et que je pouvais savoir à l’époque ce que je sais maintenant, j’aurais investi dans Google et d’autres entreprises technologiques. »  Kyle

Kyle En 2016

Kyle En 2016

Publicité